RÉSUMÉ : Voici quelques éléments auxquels penser lorsque vous souhaitez résoudre des conflits avec d’autres personnes au travail.

Comprendre vos propres besoins

Les conflits sont souvent le résultat de besoins non satisfaits. Parmi les besoins que l’on peut éprouver au travail, on note la reconnaissance, l’équité, la compréhension, la sécurité, la prévisibilité, l’équilibre. Tentez de comprendre quels sont vos besoins et évitez de souhaiter uniquement que les autres changent leur façon d’agir.

Adopter une perspective différente

Il est possible que vous viviez des situations difficiles qui n’ont aucun lien avec le travail, mais qui réduisent votre capacité à gérer des conflits. En prenant un peu de recul, vous verrez peut-être que la difficulté n’est pas insurmontable en soi, mais que, en raison d’autres événements qui ont cours dans votre vie, vous pourriez être moins tolérant.

Obtenir une deuxième opinion

Discutez des faits entourant le conflit avec une personne de confiance qui peut vous aider à faire le point sur vos perceptions.

Gérer vos émotions

Souvent, l’aspect le plus problématique de la résolution de conflit tient au fait que la situation est source de fortes émotions. Parfois, il peut être difficile de gérer nos réactions émotionnelles et d’être en mesure de voir ce qui peut être changé afin que la situation s’améliore. En certaines occasions, un conseiller qualifié peut nous aider à apprendre à gérer plus efficacement nos réactions émotionnelles. Pour en savoir davantage à ce sujet, consultez la page La gestion des émotions au travail.

Blâmer et humilier les autres

Lorsqu’on accuse une personne ou qu’on souligne ses points faibles, il est normal que celle-ci cherche à se justifier, à se défendre, à contre-attaquer ou à se retirer. Il est difficile de s’ouvrir à de nouvelles idées lorsqu’on se sent attaqué.

Vous percevoir comme une victime

Si la personne se sent attaquée, sa réaction naturelle peut être de se justifier, de se défendre, de contre-attaquer ou de se retirer. Il est possible qu’elle cherche la preuve que l’autre est contre elle et qu’elle ait de la difficulté à voir le côté positif des choses.

Réfléchir aux problèmes sous-jacents

Vous avez un conflit avec un collègue? Il est peu probable que vous soyez sa plus grande inquiétude. La plupart du temps, la famille, les finances, la santé, la réputation ou la sécurité sont au cœur des préoccupations des gens. Pensez à ce qui pourrait se cacher derrière ce comportement.

Discuter

Une fois que vous avez compris quels sont vos propres besoins, assoyez-vous en privé avec votre collègue et tentez de découvrir quels sont ses besoins. Essayez de trouver une solution pour résoudre le conflit. Rappelez-vous que vous devez résister à l’envie de blâmer ou d’humilier l’autre. Concentrez-vous seulement sur la solution (quel changement peut être apporté), même si votre collègue recommence à parler du problème. Si la tâche semble trop ardue, demandez à une personne que vous respectez tous les deux de vous aider à le faire. Si nous souhaitons qu’une personne aille de l’avant et trouve la meilleure solution au problème, nous devons comprendre comment celle-ci pourrait également tirer parti de ce changement de situation.

Obtenir l’engagement plutôt que la conformité

Lorsque toutes les personnes concernées peuvent participer à la formulation d’une solution et qu’elles règlent le problème en conservant leur dignité, il est plus probable que la solution connaisse du succès à long terme. À l’inverse, quand une personne est menacée, forcée d’agir ou qu’elle ne peut voir l’avantage que lui procure le changement, elle peut s’y conformer pendant quelque temps, mais sans s’investir vraiment.

Lâcher prise

Que le conflit se règle exactement comme vous l’aviez souhaité ou que vous soyez partiellement satisfait, ne laissez pas la situation continuer d’avoir des répercussions sur votre bien-être. Si vous sentez le besoin que quelqu’un vous aide à ne plus avoir de pensées négatives ou contrariantes, demandez l’aide de quelqu’un, peut-être un ami ou un conseiller. Continuer à avoir ces pensées peut avoir des répercussions négatives sur votre santé mentale et physique.

Parfois, des conflits avec des collègues peuvent sembler accablants. Nous pouvons nous demander pourquoi nous sommes incapables de trouver facilement une réponse au problème et nous sentir en colère et blessé. Il peut arriver que nous croyions qu’une autre personne est entièrement responsable du problème, sans être conscient du rôle que nous avons joué. À d’autres moments, il est possible que nous pensions que tout est de notre faute. Cela peut être difficile à accepter, mais vos besoins et ceux de la personne avec laquelle vous êtes en conflit sont aussi importants et le problème ne peut être résolu que lorsque les besoins des deux parties sont satisfaits.

Ce contenu a été élaboré en collaboration avec La santé mentale au travail et la Mood Disorders Association of Ontario.