RÉSUMÉ : La section Engagement, leadership et participation (4.2) de la norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail indique que « la direction doit veiller à ce que les responsabilités et les pouvoirs associés au [Système de gestion de la santé et de la sécurité psychologiques] soient définis et communiqués dans tout l’organisme ». L’information présentée ici peut aider à réaliser cet objectif.

Participation et engagement

Les gens sont plus enclins à participer à des initiatives en matière de santé et de sécurité psychologiques s’ils comprennent les avantages qu’ils pourront en tirer et si leurs peurs quant à des changements potentiels ou aux efforts requis peuvent être prises en compte. Des communications efficaces peuvent favoriser l’engagement des parties syndicale et patronale à soutenir la santé et la sécurité psychologiques au travail.

Exemples de messages généraux destinés à tous :

  • Notre organisation s’engage à protéger la santé et la sécurité de tous les employés, y compris leur santé et leur sécurité psychologiques. Nous entreprenons une nouvelle initiative pour améliorer notre méthode de gestion de la santé et de la sécurité et prendre en compte la santé et la sécurité psychologiques de tous les employés, et ce, dans toutes les facettes de nos activités.
  • Ce programme est déployé à l’échelle de l’organisation et concerne tous les employés. Chacun a un rôle à jouer et nous solliciterons votre aide. Cette aide pourrait consister à nous aider à déterminer des approches, des politiques ou des processus pouvant contribuer à la santé et à la sécurité psychologiques dans notre milieu de travail, ou à nous fournir vos commentaires sur les aspects à améliorer ainsi qu’à sur ce que nous faisons déjà bien.
  • Cette initiative ne concerne pas la santé d’une seule personne en particulier, mais bien la façon dont les politiques, processus, procédures et interactions au sein de l’organisation influent sur la santé et la sécurité psychologiques des employés. Les personnes ayant des besoins particuliers en matière de santé mentale peuvent accéder aux ressources par l’entremise de notre (insérez les ressources particulières – p. ex. santé au travail, mieux-être, ressources humaines, PAE).
  • Les membres de la haute direction ainsi que le syndicat (s’il y en a un) sont déterminés à améliorer la santé et la sécurité psychologiques des employés dans tous les aspects de l’organisation.
  • Cette initiative est une priorité et tous les échelons doivent rendre des comptes à cet égard. Il s’agira d’une approche réfléchie et mesurée pour s’assurer que les résultats améliorent la santé et la sécurité psychologiques de tous les employés.

Si possible, commencez par obtenir l’engagement des cadres dirigeants les plus haut placés dans l’organisation sous la forme d’une orientation stratégique. Une directive écrite par la haute direction qui favorise le développement d’un système de gestion de la santé et de la sécurité psychologiques peut aider à s’assurer que toutes les parties intéressées reconnaissent l’engagement de tous les membres de l’organisation envers la politique.

Exemple d’un énoncé détaillé de la politique 
Santé et sécurité psychologiques dans les établissements de soins de santé canadiens [PDF]

Fourni avec l’accord de l’Association canadienne des soins de santé.

Cadres dirigeants

Assurez-vous que tous les cadres dirigeants connaissent les avantages sur les plans juridique, éthique et économique que présente un système de gestion de la santé et de la sécurité psychologiques (SGSSP).

Examinez la constitution d’un dossier d’analyse pour obtenir de plus amples renseignements.

Exemple de message clé destiné aux cadres dirigeants

Selon le Dr Martin Shain, avocat et universitaire (reportez-vous aux ressources supplémentaires au bas de la page pour voir certains de ses ouvrages), la jurisprudence émergente tient de plus en plus les employeurs responsables de fournir un milieu de travail psychologiquement sain. De plus, les recherches démontrent qu’un milieu de travail psychologiquement sain peut être, de façon générale, plus avantageux.

Des statistiques et des renseignements sur la constitution d’un dossier d’analyse sont également offerts.

Passer en revue les Vingt questions à l’intention des leaders sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail est une des manières dont vous pouvez aider les cadres dirigeants à prendre connaissance des problèmes et des solutions possibles.

Représentants syndicaux

S’il existe un syndicat au sein d’une organisation, il est important d’obtenir son engagement et sa participation significative tôt dans le processus, car il sera un élément crucial à la réussite continue de la santé et sécurité psychologiques au travail. Reportez-vous également à la partie Collaboration du syndicat et de la direction.

  • Reconnaissez que le bien-être des travailleurs concerne autant les syndicats que la direction.
  • Renforcez les liens entre syndicat et direction en adoptant une attitude positive et coopérative à l’égard de la santé et de la sécurité psychologiques.
  • Misez sur la participation du syndicat pour aider à maintenir un milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire.
  • Si vous respectez la norme, assurez-vous que l’appui et la participation du syndicat font partie de la mise en œuvre du système.
Exemple de message clé destiné aux représentants syndicaux

L’objectif principal de la mise en œuvre d’un système de gestion de la santé et de la sécurité psychologiques (SGSSP) consiste à favoriser la protection de la santé et de la sécurité psychologiques des travailleurs en tenant compte de facteurs organisationnels et environnementaux. La participation des syndicats au SGSSP est cruciale pour en assurer le succès. Nous encourageons les dirigeants syndicaux au sein de notre organisation à jouer un rôle actif dans la planification, la mise en œuvre et l’évaluation de cette initiative.

Employés

Obtenez un engagement de la part des employés en les faisant participer à un processus collaboratif. Cette mesure est déterminante parce que la façon dont les employés interagissent entre eux sur une base quotidienne influe sur la santé et la sécurité psychologiques. Veuillez tenir compte des éléments suivants lorsque vous créez un message clé destiné aux employés :

  • Combattez le scepticisme des employés. Ont-ils participé à des initiatives dans le passé qui ont échoué? Existe-t-il des obstacles dans les rapports entre les gestionnaires et les employés?
  • Faites bien comprendre qu’il s’agit d’une approche qui consiste à améliorer le système de gestion de la santé et de la sécurité psychologiques de l’organisation et non à se pencher sur les problèmes de santé personnels de chacun. Assurez-vous que les employés comprennent que nous ne cherchons pas à obtenir leurs renseignements médicaux personnels ni d’évaluer leur santé mentale.
  • En cas de difficultés, mettez l’accent sur les solutions plutôt que sur les reproches. Une façon d’y parvenir consiste à demander aux leaders d’assumer leurs responsabilités à l’égard de la situation en question, même s’ils n’ont rien à voir avec le conflit ou la cause du problème.

Exemples de messages clés destinés aux employés

  • Cette initiative ne vise pas l’évaluation de votre état de santé. Elle concerne plutôt l’incidence de l’organisation sur la santé et le bien-être de tous les employés.
  • Nous examinerons nos processus existants et l’interaction quotidienne entre les employés. Cet examen observera comment les employés travaillent ensemble et se soutiennent les uns les autres. Si vous avez vécu une situation dans laquelle vous avez reçu le soutien d’un collègue, vous pouvez en faire part par courriel à (insérez les coordonnées).

Cadres intermédiaires

  • Reconnaissez les efforts des cadres intermédiaires qui portent le fardeau quotidien d’assurer un milieu de travail sain et sécuritaire.
  • Offrez du soutien et des ressources aux gestionnaires pour les motiver à participer et à contribuer.
  • Reconnaissez les préoccupations du gestionnaire quant à entamer un dialogue avec ses employés au sujet de la santé et de la sécurité psychologiques. Il peut s’agir notamment d’inquiétudes par rapport à l’éventuelle réticence des travailleurs, à des sentiments négatifs, à l’investissement en temps, aux requêtes déraisonnables ou d’inquiétude de ne pas être à la hauteur pour avoir de telles discussions.
Exemple de message clé destiné aux cadres intermédiaires
  • La gestion d’employés peut s’avérer une tâche ardue, particulièrement en période de forte demande, de détresse émotionnelle, de conflit ou de traumatisme. Un système de gestion de la santé et de la sécurité psychologiques (SGSSP) efficace vous offre un soutien et des renseignements pour vous aider à composer avec ces difficultés. Il peut même contribuer à réduire les facteurs de stress qui vous accablent dans votre milieu de travail.
  • Nos gestionnaires ont fait de leur mieux pour résoudre les problèmes en milieu de travail, comme les conflits, la performance, la productivité, les mesures d’adaptation et la détresse des employés. Nous disposons maintenant de nouveaux renseignements pouvant aider à soutenir une nouvelle façon d’aborder ces problèmes. Nous espérons qu’avec le temps, cela accroîtra le niveau de confort de nos gestionnaires tout en réduisant leur stress et en augmentant leur efficacité. Tout ceci s’inscrit dans la mise en place d’un système de gestion de la santé et de la sécurité psychologiques. Nous avons hâte de vous soutenir dans vos efforts de rendre votre milieu de travail plus sain et plus sécuritaire sur le plan psychologique.
 

*Dans la norme, le terme « travailleur » est défini comme suit : « personne employée par un organisme ou dont les activités quotidiennes relèvent de celui-ci, quelle soit rémunérée ou non, ce qui inclut les employés, les superviseurs, les gestionnaires, les dirigeants, les entrepreneurs, les fournisseurs de services, les bénévoles, les étudiants et les autres personnes activement engagées dans des activités au profit de l’organisme. Anglais : Worker. [Référence : CAN/CSA-Z1000 (formulation modifiée) (voir l’annexe G).] » Le terme « employé » a été utilisé dans l’ensemble des présentes ressources et inclut la définition de travailleur.

Ressources supplémentaires


Comment faire face à une bataille juridique tout à fait légitime – Vue d’ensemble par Martin Shain, S.J.D. [PDF]  
Comment faire face à une bataille juridique tout à fait légitime – Analyse et commentaire par Martin Shain, S.J.D. [PDF]

Comme suite au rapport Une bataille juridique tout à fait légitime, le document Comment faire face à une bataille juridique tout à fait légitime décrit les exigences liées à l’obligation récente d’offrir un système de travail psychologiquement sain dans le contexte de la Norme nationale du Canada en matière de santé et de sécurité psychologiques en milieu de travail, d’application facultative.