Aider les collègues en difficulté

Apprenez comment aider les collègues aux prises avec des problèmes de santé mentale. Les étapes décrites ci-dessous peuvent vous aider à intervenir auprès d’eux tout en protégeant votre propre bien-être.

Share on.articles

De nombreux employeurs prévoyants établissent des politiques et des procédures favorisant un milieu de travail sain sur le plan psychologique. Ils répondent à une obligation juridique récente exigeant qu’ils offrent et maintiennent un milieu de travail sain sur le plan psychologique. Toutefois, les employés sont souvent les premiers à remarquer que des collègues semblent avoir un problème de santé mentale et les premiers à intervenir auprès d’eux.

Voici le genre de questions que posent les employés :

« J’ai un collègue qui semble de plus en plus troublé chaque jour. Il a souvent l’air fatigué, perturbé et distrait. Le gestionnaire, à qui j’en ai parlé, a dit que l’employé continue à faire son travail et qu’il n’y a donc pas de problème. Je suis inquiet et je me demande ce que je devrais dire ou faire. »

Le gestionnaire ne voit aucun problème de rendement. Cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas vous préoccuper du bien-être de votre collègue. Diverses raisons pourraient expliquer les changements que vous observez, mais une intervention rapide peut réduire le risque que l’état de votre collègue devienne chronique ou s’aggrave.

Bien qu’il ne vous incombe pas de vous occuper des problèmes de santé de qui que ce soit, si vous souhaitez venir en aide à une personne en difficulté ou lui apporter votre soutien, sachez que chaque situation est unique. Examinez les options suivantes pour déterminer à quel moment il convient d’offrir votre aide.

Explorer la situation

Mentionnez à votre collègue qu’il a changé depuis quelque temps et soyez précis lorsque vous lui dites ce que vous observez : « Tu n’as pas l’air aussi bien que d’habitude. Tu sembles perturbé et distrait. Est-ce que ça va? »

Évitez de porter des jugements et de tirer des conclusions sur la situation. Invitez plutôt votre collègue à parler de ce qu’il vit. Une fois qu’il a terminé de parler, répétez ce qu’il vient de vous dire et demandez-lui si c’est exact. Ne lui donnez pas de conseils sur les mesures à prendre. Continuez à l’écouter et demandez-lui ce que vous pouvez faire pour l’aider. 

Il y a deux raisons de procéder ainsi : 

  1. Vous évitez de donner un mauvais conseil ou un conseil non sollicité, ce qui dans les deux cas peut avoir des conséquences indésirables. 
  2. Vous aidez votre collègue à se concentrer sur ce dont il a besoin. Lorsque nous sommes envahis par des pensées négatives ou angoissantes, nous pouvons perdre de vue ce dont nous avons besoin pour nous en détacher. 

Consultez notre Bibliothèque de conversations de soutien pour obtenir d’autres conseils et stratégies.

Encourager le collègue à agir – lorsqu’il est prêt pour le changement

  • Tentez d’aider votre collègue à préserver ses relations et sa réputation au travail, notamment en l’aidant à prévenir les conflits inutiles ou à éviter d’avoir un comportement agressif lorsqu’il ne va pas bien. La ressource Résoudre les conflits personnels contient des conseils et des stratégies à cet égard.
  • Encouragez-le à profiter des pauses au travail pour faire une marche ou sortir pour prendre une bouffée d’air frais. D’autres idées sont incluses dans les clips audio de la ressource Gérer les pensées anxieuses ou dépressives. Se changer les idées et bouger peuvent l’aider à améliorer sa concentration.
  • Aidez-le à se concentrer sur une seule étape à la fois. Tenter de tout régler d’un seul coup peut sembler insurmontable. En s’abonnant aux conseils pour l’équilibre travail-vie personnelle, il peut recevoir des idées chaque semaine.
  • Si votre collègue est surchargé, encouragez-le à dresser une liste de ses tâches. S’il se sent incapable de le faire, vous pourriez lui proposer votre aide. Incitez-le à montrer la liste à son gestionnaire afin d’établir l’ordre d’importance des tâches. L’utilisation de la ressource Outil de réflexion et de discussion sur la charge de travail pourrait aider à cet égard.
  • Aidez-le à se concentrer sur les solutions plutôt que sur les problèmes. S’il est préoccupé ou perturbé par quelque chose ou par quelqu’un, demandez-lui comment il souhaite aborder la situation. S’il ne le sait pas, faites-lui des suggestions. Assurez-vous toutefois qu’il établisse lui-même la suite des choses. Vous ou quelqu’un d’autre pourriez utiliser la ressource Outil pour favoriser la réussite du personnel pour aider à cet égard.
  • Si votre collègue a des difficultés au travail, consultez la liste des Stratégies relatives aux mesures d’adaptation. Elle contient des suggestions pour aider à améliorer la concentration, l’endurance, les relations au travail et bien d’autres aspects.

Obtenir du soutien additionnel

  • Vérifiez quels services sont couverts par votre régime d’assurance collective. L’acupuncture, la massothérapie, la psychothérapie et d’autres formes de soutien peuvent aider.
  • Encouragez votre collègue à consulter un professionnel de la santé. Il pourrait s’agir d’une ressource en santé professionnelle ou de son médecin de famille.
  • Selon ce qu’il vous dit sur son état, cherchez des ressources dans la collectivité, en ligne et au travail. Faites-lui part du résultat de vos recherches et demandez s’il a besoin d’autre chose.
  • Si votre collègue n’est pas certain de ce qu’il vit, proposez-lui de regarder la collection de Vidéos sur la sensibilisation à la santé mentale. Certaines approches ou situations qui y sont décrites pourraient lui convenir.
  • S’il redoute que ses ennuis de santé ne se limitent pas au stress, proposez-lui de remplir le questionnaire en ligne Checkupfromtheneckup (en anglais seulement) et de communiquer les résultats à son médecin de famille.
  • Si votre collègue a des problèmes personnels ou financiers, dirigez-le vers le Programme d’aide aux employés ou vers d’autres ressources communautaires que vous connaissez et qui vous aident dans ce genre de situation. La ressource Gérer le stress présente de nombreux conseils et stratégies utiles.

Prendre soin de soi en même temps

  • Rappelez-vous que vous n’êtes pas thérapeute. Suggérez à votre collègue de faire appel à des ressources appropriées et continuez simplement à lui offrir votre soutien. Ne consacrez pas une grande partie de vos journées à discuter de ses problèmes.
  • Aidez votre collègue à se concentrer sur des solutions à ses problèmes au travail. Votre désir d’aider un collègue vous fait honneur, mais rappelez-vous de le faire en tenant compte de votre propre fenêtre de tolérance.  

Adapté avec l’autorisation de l’auteure : Baynton, M. Resolving Workplace Issues, 2011, Waterdown (Ontario) : publié à compte d’auteur.

Faites connaître cette page Web à toute personne qui souhaite apporter son soutien à un collègue de travail.

Contributors include.articlesMary Ann Baynton

Related articles.articles

Article tags.articles

Choose an option to filter.articles

Comments.comments

To add a comment.comments