Surveiller son style de communication

Comprendre pourquoi vous adoptez un style de communication affirmatif, agressif, passif ou passif-agressif peut vous aider à comprendre vos émotions sous-jacentes. Cette capacité est particulièrement importante durant les conversations difficiles.

Share on.articles

Nous adoptons tous ces quatre styles de communication pour des raisons qui nous sont propres. Durant votre lecture, essayez de voir dans quelles situations vous avez le plus tendance à adopter chacun d’eux. Par exemple, votre style de communication pourrait être passif-agressif si vous sentez que votre opinion n’est pas prise en considération. Vous pourriez tendre vers un style passif si vous croyez qu’on utilise vos propos contre vous. Votre communication pourrait être agressive si vous vous sentez attaqué. Enfin, vous pourriez communiquer d’une manière affirmée si vous vous sentez à l’aise et en confiance. 

Communication affirmative

Communiquer de façon affirmative signifie qu’on exprime ses besoins, ses désirs, ses idées et ses sentiments tout en considérant et en respectant les besoins des autres. Il s’agit de viser un résultat gagnant-gagnant en recherchant l’équilibre entre vos droits et ceux des autres.

La communication affirmative est ouverte, directe et franche. Le message est communiqué aussi clairement que possible, sans y intégrer d’autres messages sous-entendus ou cachés.

Ce style de communication peut vous aider à approfondir vos relations, à résoudre plus efficacement les problèmes et à atténuer les émotions négatives comme la colère, la frustration, la culpabilité et la peur.

Une condition clé pour communiquer de manière affirmative consiste à parler en « Je » : « Je ressens de la frustration lorsque tu es distrait pendant que je te parle. Je n’aime pas avoir à recommencer du début et à me répéter. » Ce genre d’énoncé indique que vous reconnaissez être responsable de vos sentiments et de vos comportements et ne faites pas de reproches à l’autre. Vos commentaires seront ainsi plus faciles à accepter.

Communiquer d’une manière affirmative signifie :

  • se sentir à l’aise et sûr de soi;
  • parler d’une voix calme, claire et bien modulée;
  • manifester de l’intérêt et de la sincérité en maintenant un contact visuel, en souriant et en hochant la tête (selon le cas);
  • adopter une posture ouverte et détendue;
  • communiquer ses sentiments et ses besoins d’une manière appropriée et respectueuse;
  • témoigner du respect envers les autres;
  • exprimer ses besoins et désirs au lieu d’exiger des choses;
  • poser des questions pour connaître les sentiments et les besoins des autres;
  • écouter le point de vue des autres (sans interrompre);
  • dire « non » d’une manière productive et respectueuse.

À l’inverse, les styles de communication agressif, passif ou passif-agressif sont plus susceptibles de susciter une réponse négative. 

Communication agressive

Communiquer d’une manière agressive signifie exprimer ses besoins, ses désirs, ses idées et ses sentiments sans considérer et sans respecter les besoins des autres. C’est défendre ses propres intérêts aux dépens de ceux des autres et tenter par la force de dominer et de réprimer les points de vue opposés.

La personne qui communique de façon agressive parle souvent en « Tu » ou en « Vous ». Les autres risquent de recevoir le message comme une attaque au lieu d’y voir l’expression d’un besoin. Par exemple, dire « Tu n’arrives jamais à l’heure » au lieu de « J’ai besoin que tu arrives à l’heure ». Lorsque vous communiquez d’une manière agressive, vous risquez d’être vu comme une personne égoïste et incapable de faire des compromis. 

Communiquer d’une manière agressive signifie :

  • se sentir attaqué ou menacé;
  • s’exprimer d’une voix forte et sur un ton autoritaire et exigeant;
  • avoir un contact visuel perçant;
  • adopter une posture dominatrice;
  • intimider les autres en leur faisant des reproches, en les intimidant, en les critiquant, en les menaçant ou en les attaquant;
  • agir d’une manière impulsive ou impolie;
  • s’irriter facilement;
  • exiger la satisfaction de ses besoins ou désirs au lieu d’en discuter;
  • poser rarement des questions, ne viser que ses propres besoins et objectifs;
  • ne pas écouter l’autre attentivement;
  • interrompre souvent les autres;
  • être incapable d’accepter une réponse négative ou de faire des compromis.

Communication passive

Communiquer d’une manière passive signifie ne pas exprimer ses besoins, ses désirs, ses idées et ses sentiments, et ne pas faire valoir ses droits.

Communiquer d’une manière passive signifie :

  • croire que ses propos seront rejetés ou ridiculisés;
  • s’exprimer sur un ton exagérément contrit ou d’une manière soumise;
  • éviter les contacts visuels;
  • avoir une posture corporelle voûtée ou tendue;
  • se retenir d’exprimer ses sentiments et ses besoins;
  • céder aux demandes des autres et ignorer ses propres besoins;
  • s’exécuter sans tenir compte de ce que l’on ressent;
  • être incapable de dire « non » à quelqu’un qui demande une faveur; 
  • solliciter rarement l’aide des autres. 

Communication passive-agressive

La communication passive-agressive est une combinaison des deux styles de communication précédents. Elle se traduit par une attitude passive dans l’expression des besoins, des désirs, des idées et des sentiments et cache une intention agressive sous-jacente.

Souvent, la personne qui communique d’une manière passive-agressive ne dit pas ce qu’elle pense vraiment et s’exprime plutôt au moyen de commentaires ou de gestes ambigus que les autres peuvent trouver irrespectueux ou irritants.

Un comportement passif-agressif consiste par exemple à éviter de parler directement de ses préoccupations et à exprimer ses insatisfactions par d’autres comportements qui peuvent être interprétés comme de la manipulation.

Communiquer d’une manière passive-agressive signifie :

  • avoir peur de dire ce que vous pensez vraiment; 
  • s’exprimer sur un ton sarcastique;
  • adopter des comportements non verbaux, comme soupirer et lever les yeux au ciel;
  • utiliser des expressions faciales et un langage corporel qui ne reflètent pas ce que l’on ressent, comme sourire lorsqu’on est en colère;
  • éviter d’aborder directement un sujet délicat, par exemple, nier l’existence d’un problème ou se marmonner à soi-même au lieu de confronter la personne;
  • se comporter de manière trompeuse, comme avoir l’air coopératif tout en posant des gestes non coopératifs;
  • Se venger par des gestes subtils et indirects, comme saboter le travail d’une autre personne.

On peut être enclin naturellement à communiquer d’une manière agressive, passive ou passive-agressive, mais chacune de ces attitudes risque de provoquer des réactions négatives chez les autres. Bien que les techniques de communication affirmative ne puissent garantir des réactions positives, elles sont généralement plus efficaces à long terme.

La communication est influencée en partie par la confiance des autres envers votre capacité à diriger, c’est-à-dire leur confiance dans votre caractère, votre intégrité et votre compétence. Lorsque le lien de confiance est solide, les petites erreurs de communication peuvent être oubliées ou pardonnées. Sans la confiance, même un commentaire anodin peut être interprété hors contexte comme menaçant ou irrespectueux.

Contributors include.articlesDr. Joti Samra

Related articles.articles

Article tags.articles

Choose an option to filter.articles

Comments.comments

To add a comment.comments