Nous avons tous besoin de sentir que notre vie compte, autant par la personne que nous sommes que par nos actions. Lorsque nous avons un but dans la vie, les moments difficiles sont moins lourds et les beaux moments sont encore plus savoureux, parce que nous nous concentrons moins sur nos propres difficultés. Apporter sa contribution donne le sentiment d'appartenir à quelque chose de plus grand que soi, et c'est aussi une bonne façon de cultiver la résilience et la reconnaissance. Cela vaut tout au long de notre vie, de l'école à la retraite.

La reconnaissance est une voie à double sens : nous nous sentons bien lorsque nous sommes reconnus, et aussi lorsque nous reconnaissons les autres. Il existe mille et une façons de donner à des personnes et à des organismes et d'en retirer une grande satisfaction. Faire du bénévolat pour une cause chère à son cœur, être entraîneur pour une équipe sportive ou un camp pour enfants, ou devenir mentor auprès de personnes qui vivent une situation que vous avez déjà eu à surmonter, voilà autant de façon de redonner et d'offrir du soutien.

À la page 14 de la ressource gratuite Plan visant à accroître la résilience, on propose un exercice de réflexion sur les différentes façons de donner et de recevoir de l'aide pour diverses tâches et responsabilités du quotidien.

Nombre d'entre nous ont parfois le sentiment d'être seuls et de manquer de soutien. À d'autres moments, l'aide qui nous est offerte dépasse ce dont nous avons réellement besoin ou envie. Venir en aide aux personnes qui connaissent des difficultés contribue à augmenter le nombre de personnes disposées à nous venir en aide en cas de besoin. À l'inverse, recevoir l'aide de quelqu'un (même lorsque nous ne le souhaitons pas vraiment) est parfois le plus beau cadeau que nous puissions offrir en permettant à d'autres de se sentir utiles et appréciés.