RÉSUMÉ : L’intelligence émotionnelle nous permet d’avoir conscience de l’impact que nous avons sur autrui, de gérer notre propre stress et de réagir envers les autres de manière plus efficace au travail.

Améliorer notre intelligence émotionnelle peut nous aider à :

  • Comprendre nos déclencheurs émotionnels
  • Identifier nos émotions et la source de nos sentiments
  • Devenir moins susceptible de faire de mauvais choix
  • Gérer les conflits plus efficacement

Renforcer la résilience

Arborer le sourire de Mona Lisa (pour retrouver sa bonne humeur)

Sourire peut réduire l’intensité des émotions négatives.

Accroître son vocabulaire émotionnel

La connaissance d’un éventail de termes pour exprimer des sentiments peut s’avérer utile pour distinguer les problèmes graves des problèmes moins graves.  

Contagion émotionnelle

Les émotions fortement positives ou négatives peuvent accroître ou réduire l’énergie de l’équipe tout entière.

Respiration en quatre étapes

Réguler son humeur en ralentissant sa respiration.

Maîtriser son discours intérieur

Comprendre à quel point le discours intérieur peut façonner le vécu quotidien.

Déterminer les facteurs de stress courants au niveau personnel

Anticiper les types de situations qui créent du stress et en comprendre les aspects les plus stressants.

Relaxation musculaire progressive

Réduire et prévenir la tension.

Remettre en question ses pensées colériques

Relativiser sa colère en remettant en cause les pensées qui la suscitent.

Remettre en question ses pensées troublantes

Avoir une vision plus réaliste d’une situation.

La colère en tant que symptôme

Examiner des situations où la colère est en fait une émotion secondaire, le symptôme potentiel d’une émotion fondamentale sous-jacente ou plus difficile à gérer.

Relier émotions, pensées et comportements

Comprendre les liens entre émotions, pensées et comportements peut être très utile pour gérer les émotions négatives au travail.

Les émotions et leur fonction

Examiner ce qu’une réaction émotionnelle traduit exactement.

Déclencheurs émotionnels

Comprendre l’origine des émotions peut aider à faire face à différentes situations.

Les répercussions émotionnelles des pensées automatiques

Examiner les pensées qui ont une incidence directe sur ce qu’on ressent.

Comprendre les obstacles personnels

Comprendre ces obstacles est une première étape pour devenir à l’aise et efficace dans la gestion des émotions négatives au travail.

Interagir avec les autres

Faire le suivi de ses émotions

En apprendre davantage sur les déclencheurs émotionnels.

Faire coïncider intentions et comportement

Modifier son comportement pour mieux refléter ses intentions.

Bien interpréter la rétroaction négative

Savoir interpréter la rétroaction en se concentrant sur les intentions constructives et en mettant les remarques en perspective.

Augmenter sa tolérance au conflit

Mieux accepter les conflits pour mieux y répondre.

Surveiller son influence sur les autres

Être toujours conscient de l’influence de son humeur sur les autres.

Utiliser son discours intérieur pour surmonter les obstacles

Utiliser un discours intérieur positif pour se souvenir de la façon dont on a réussi à faire face à des situations difficiles par le passé.

Éviter les décisions impulsives

Éviter de prendre des décisions susceptibles d’entraîner des réactions émotionnelles négatives et de conduire à des résultats indésirables.

Évaluer ses jugements

Apprendre à ne pas automatiquement interpréter le comportement des autres en imaginant le pire scénario.

Écouter pour comprendre

Essayer de comprendre non seulement ce que les gens disent, mais aussi ce qu’ils veulent réellement dire.

Communiquer plus efficacement

Envoyer des signes non verbaux assertifs

Modifier sa posture, sa gestuelle et d’autres comportements non verbaux.

Comprendre les besoins humains fondamentaux

La satisfaction des besoins humains fondamentaux est importante pour ressentir un sentiment de satisfaction générale dans la vie, et cela peut influer sur le rendement au travail.

Communiquer sans porter de jugement

Écouter sans porter de jugement facilite la compréhension des situations et permet d’avancer.

Créer des occasions de valorisation (brève rencontre)

Évoquer des émotions positives à l’occasion de brefs échanges valorisants avec les membres du personnel.

Poser des questions ouvertes

Poser des questions ouvertes plutôt que des questions fermées peut contribuer à obtenir des renseignements utiles.

Montrer de l’empathie grâce à la technique de réponse en miroir

Devenir plus empathique en reflétant la posture, le ton, le volume de la voix, les gestes et les expressions faciales des autres.

Écouter sans interrompre

Faire une pause et écouter les autres peut s’avérer très utile pour recueillir des renseignements et nouer des liens avec les membres de son équipe.

Ressources additionnelles

Réduction du stress et pouvoir de la pensée

S’entraîner à prendre conscience de ses pensées.

Notions élémentaires sur le sommeil

Le manque de sommeil a des répercussions sur plusieurs aspects de notre vie : le niveau d’énergie, l’humeur, l’appétit, la motivation, la concentration et l’efficacité.

Pourquoi les réponses émotionnelles des autres ont-elles une incidence sur nous?

Gérer plus efficacement les réactions en comprenant que les émotions des autres dépendent de leurs pensées.