RÉSUMÉ : Aiguisez l’intelligence émotionnelle sollicitée pour diriger, gérer et soutenir des employés.

Les leaders qui font preuve d’une intelligence émotionnelle particulièrement développée :

  • Connaissent les déclencheurs émotionnels;
  • Sont conscients des préjugés qu’ils forment à l’égard de certains comportements;
  • Savent écouter sans interrompre, puis reconnaître et valider ce qu’ils ont entendu;
  • Posent des questions qui mettent en avant les forces d’une autre personne;
  • Pratiquent l’écoute réflective;
  • Savent fournir une rétroaction négative de manière respectueuse, prévenante et efficace;
  • Se mettent à jour régulièrement auprès de chacune des personnes travaillant sous leur supervision.

COMMUNIQUER PLUS EFFICACEMENT

Communiquer sans porter de jugement

Écouter sans porter de jugement facilite la compréhension des situations et permet d’avancer.

Diffuser un discours positif

S’entretenir personnellement avec chacun des employés et leur exprimer votre respect et votre appréciation peut constituer un excellent moyen de leur donner le moral.

Comprendre son style d’interaction

Apprendre à connaître le style d’interaction que vous avez dans les situations stressantes peut vous aider à le modifier pour être le plus efficace possible.

Créer des occasions de valorisation (brève rencontre)

Évoquer des émotions positives à l’occasion de brèves conversations.

Écouter sans interrompre

Faire une pause et écouter les autres peut s’avérer utile pour recueillir des renseignements et nouer des liens avec les employés.

Fournir une rétroaction négative de manière constructive

Formuler des commentaires négatifs de manière respectueuse, constructive et efficace.

Renforcer ses compétences en écoute réflexive

Une méthode de communication efficace qui consiste à écouter, puis à refléter et reformuler les sentiments, les pensées et les opinions de notre interlocuteur.

Surveiller son style de communication

Comprendre les différents styles de communication pour utiliser le moins possible les techniques non affirmatives.

FAIRE PARTICIPER LES EMPLOYÉS

Créer des affinités avec son équipe

Prendre le temps de nouer des relations peut contribuer à la création de solides relations et peut réduire l’incidence des émotions négatives dans le milieu de travail.

Évaluer ses jugements

Apprendre à ne pas automatiquement interpréter le comportement des autres en imaginant le pire scénario.

Utiliser l’interrogation appréciative

Poser des questions qui reconnaissent les points forts d’un employé, tout en réaffirmant ses réalisations passées et actuelles, ses capacités et son potentiel.

Comprendre la différence entre reconnaître et approuver

Reconnaître que les sentiments d’une autre personne sont importants pour elle peut permettre à cette dernière de se sentir écoutée et d’être plus disposée à écouter.

Solliciter de la rétroaction

Offrir et accepter de la rétroaction peut aider à créer de solides relations de travail.

Solliciter l’opinion

Poser à une personne en détresse émotionnelle la question suivante : « Que puis-je faire pour vous aider? »

Solliciter des solutions

Transmettre un fort sentiment de confiance et de respect, ce qui peut augmenter le sentiment d’appartenance des employés et les inciter à redoubler d’efforts.

Réduire les obstacles qui entravent la communication de commentaires négatifs

Mieux accepter les conflits pour mieux y répondre lorsque cela est nécessaire.

AMÉLIORER LA PRISE DE CONSCIENCE DE SOI

Visualiser son moi idéal

Réfléchir à la façon dont nous souhaitons être perçus par les personnes avec qui nous travaillons.

Comprendre l’évaluation faite par les autres

Utiliser des termes et des descriptions précis pour envisager comment nous sommes perçus par les personnes que nous gérons.

Comprendre les obstacles personnels

Première étape pour devenir à l’aise et efficace dans la gestion des émotions négatives en milieu de travail.

Utiliser différents moyens (approches) pour un même résultat

La même situation peut être abordée de différentes façons, mais avec le même objectif.