Juin est le mois de la Fierté, qui célèbre et reconnaît l'incidence positive qu'a eue la communauté LGBTQIA2+ sur la société à travers l'histoire.

Tout le monde sur le lieu de travail, quel que soit son sexe ou son orientation sexuelle, doit être traité avec compassion selon ce qu'il est en tant que personne, et non selon ce qu'il semble être aux yeux de la société. Robyn Priest est le cofondateur de Live Your Truth, une entreprise de stratégie et d'éducation en santé mentale. Robyn affirme que les gens pourraient avoir peur de ce qu'ils ne comprennent pas, mais que l'acceptation est plus importante que la compréhension. « Si nous prenons le temps de connaître la personne pour ce qu'elle est, et non pas pour l'emballage qu'elle présente au monde - comme pour tout le monde - nous constatons que les gens sont tout simplement des gens. »

La plupart des employeurs ne créeraient pas sciemment un milieu de travail hostile, et de plus en plus de lieux de travail traitent de l'identité et de l'expression de genre dans leurs politiques antidiscriminatoires; or, cela ne signifie pas qu'il n'y pas d'intimidation ou de harcèlement. Le lieu de travail peut être un endroit particulièrement négatif ou menaçant pour les personnes transgenres, qu'elles soient en transition, aient fait la transition ou s'identifient à un genre différent.

Pour en savoir plus long sur les rôles des employeurs, des employés et des représentants syndicaux, et pour obtenir des renseignements à jour pertinents pour tous les intervenants, consultez le site Soutien aux employés transgenres. Aidez votre lieu de travail à appuyer fièrement l'inclusion pour tous.

Voyez l'article Inclusion et discrimination et Préjugés inconscients pour une approche détaillée pour les lieux de travail.