Selon la Norme, le leader psychologiquement sécuritaire (LPS) est une personne dont le leadership contribue à :

  • renforcer la création et le maintien d’un milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire basé sur des valeurs et un code d’éthique déclarés;
  • soutenir et appuyer les gestionnaires de tous les niveaux dans la mise en œuvre du système de gestion de la santé et de la sécurité psychologiques (SGSSP);
  • établir des objectifs clés pour l’amélioration continue de la santé et sécurité psychologiques en milieu de travail;
  • orienter et influencer de façon positive la culture organisationnelle (voir l’annexe B pour obtenir des ressources);
  • ce que la santé et la sécurité psychologiques fassent partie intégrante du processus décisionnel de l’organisme;
  • encourager les travailleurs et leurs représentants (le cas échéant) à :
    • comprendre l’importance de la santé et de la sécurité psychologiques;
    • comprendre les conséquences qui risquent de se produire lorsqu’on tolère la présence de dangers pour la santé et la sécurité psychologiques;
    • formuler des commentaires pour aider l’organisme à déterminer l’efficacité de la mise en œuvre et du fonctionnement du SGSSP;
    • cerner les besoins en milieu de travail en ce qui a trait à la santé et à la sécurité psychologiques.

En quoi le leadership psychologiquement sécuritaire (LPS) diffère-t-il du concept de santé et sécurité psychologiques en milieu de travail?

Le leader psychologiquement sécuritaire (LPS) est une personne qui accorde une grande valeur au bien-être psychologique des travailleurs, tant dans le milieu de travail qu’à l’extérieur, et qui a pour priorité d’établir des relations positives et une communication ouverte au sein de son équipe. De même, un milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire favorise le bien-être psychologique des travailleurs et prévient activement les dommages portés à leur santé mentale par négligence ou par insouciance, ou de façon délibérée. Toutefois, bien que le leadership psychologiquement sécuritaire soit essentiel à un milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire, les deux ne vont pas toujours de pair. Un leader psychologiquement sécuritaire pourrait travailler dans un environnement psychologiquement dangereux, tout comme un leader psychologiquement dangereux pourrait être présent dans un milieu de travail psychologiquement sécuritaire.

Tel qu’il est énoncé dans la Norme nationale, la santé et la sécurité psychologiques sous-tendent les interactions quotidiennes et font partie intégrante de la façon dont les conditions de travail et les pratiques de gestion sont structurées et de la façon dont les décisions sont prises et communiquées. Bien que de nombreux facteurs extérieurs au milieu de travail puissent avoir une influence sur la santé et la sécurité psychologiques, le concept de santé et sécurité psychologiques en milieu de travail englobe les aspects de la santé et de la sécurité psychologiques qui sont soumis au contrôle, à la responsabilité ou à l’influence du milieu de travail et qui, de fait, peuvent avoir des répercussions au sein de l’effectif ou sur les travailleurs.

De quelle façon l’ELPS permet-elle de mesurer et d’améliorer les compétences des leaders en matière de santé et sécurité psychologiques?

L’ELPS évalue chez les leaders les compétences qui caractérisent un leadership psychologiquement sécuritaire et mesure l’impact de ces compétences sur les travailleurs. Pour cette raison, elle diffère d’autres outils axés sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail, comme le site Protégeons la santé mentale au travail, qui visent à évaluer le concept général de santé et sécurité psychologiques en milieu de travail.

Personne n’est parfait, et toutes les compétences mesurées par l’ELPS peuvent être apprises – autrement dit, les domaines de compétence moins solides peuvent être améliorés par la formation et le perfectionnement. Chaque milieu de travail est unique dans sa façon d’enseigner ou de promouvoir ces types de compétences en leadership. Grâce à l’ELPS, les leaders et leur organisation peuvent cibler les domaines à améliorer – tant au niveau des leaders individuels qu’au niveau du perfectionnement professionnel de l’organisation. En améliorant les compétences des leaders individuels en santé et sécurité psychologiques et en enseignant ces compétences dans le cadre d’une formation organisationnelle, on peut améliorer la santé et la sécurité psychologiques d’un lieu de travail et, par le fait même, améliorer le bien-être psychologique des travailleurs ainsi que leur engagement au travail.

Au moment de faire l’ELPS, il est important de répondre aussi honnêtement que possible, même si vous n’aimez pas vos réponses. Identifier ouvertement ses forces et les aspects à améliorer est la façon la plus efficace d’élaborer un plan d’action qui aura des effets réels sur votre leadership, et vous aiderez ainsi à faire de votre milieu de travail un endroit psychologiquement plus sain et sécuritaire pour tous les travailleurs.