Voir plus sur le 10e Anniversaire du Centre

Depuis sa création en 2007, le Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West (le Centre) concentre ses activités sur le soutien de la recherche et l'examen des pratiques exemplaires et prometteuses. Tous les efforts déployés visent à contribuer à mieux faire connaître les problèmes de santé mentale en milieu de travail et à transformer ces connaissances en stratégies et outils.

Depuis le début, toutes les ressources et tous les documents d'information conçus et mis en avant par le Centre doivent être étayés par des données probantes. Chaque année, nous avons passé en revue une quantité imposante de revues validées par les milieux scientifiques et de documents de recherche à la quête de nouveaux éléments efficaces. Il peut nous arriver de ne retenir que quelques phrases dans un journal d'une cinquantaine de pages, qui constitueront les fondements permettant de prendre des mesures en milieux de travail. Ces renseignements sont alors ajoutés aux ressources du Centre ou utilisés pour mettre celles-ci à jour.

Au fil des années, nous avons eu la chance de travailler en collaboration avec d'excellents chercheurs et adjoints de recherche. Dans les débuts du Centre, nous avons rencontré une jeune femme nommée Melissa Kimber, étudiante à la maîtrise en travail social. Melissa s'est occupée pour nous de la majorité des premiers travaux de révision de la documentation dans laquelle elle relevait les renseignements pertinents. Elle a ainsi permis aux rédacteurs d'économiser énormément de temps et d'énergie, élevant du même coup le travail du centre à un niveau d'intégrité et de fiabilité sur lequel les utilisateurs comptent maintenant. Melissa a maintenant obtenu son doctorat.

David K. MacDonald, un étudiant en anthropologie, a ensuite succédé à Melissa. Au cours des dernières années, David a mis ses compétences en recherche à notre service pour nous aider à demeurer à jour. Même s'il a maintenant obtenu son diplôme, David continue d'apporter son soutien au Centre.

Le Centre a commandé des projets de recherche uniques visant à soutenir l'élaboration de ressources telles que Protégeons la santé mentale au travail. Cet ensemble d'outils a été mis sur pied en 2009 en réponse aux questions de savoir par où commencer et la meilleure façon d'investir le temps et les ressources limités pour améliorer la santé mentale au travail. Il s'agit d'un outil révolutionnaire basé sur des données probantes. Conçu par les chercheurs Joti Samra, Merv Gilbert, Martin Shain et Dan Bilsker, il aide les employeurs à évaluer les facteurs organisationnels ayant une incidence sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail et à les résoudre. Par leurs travaux de recherche, ces chercheurs ont continué de contribuer aux progrès en ce qui a trait à la santé mentale en milieu de travail.

Madame Samra a continué son travail avec d'autres chercheurs afin de créer l'outil Gestion des émotions, qui comprend de nombreuses activités permettant d'évaluer et de développer l'intelligence émotionnelle en milieu de travail. Elle a également dirigé la production du rapport sur l'évolution de la santé mentale en milieu de travail paru en février 2017. Dans le cadre de ce projet, elle a consulté de nombreux conseillers experts, dont Mark Attridge, Graham Lowe et Martin Shain.

Merv Gilbert et Dan Bilsker ont géré les études de cas portant sur les organisations qui ont mis en application la norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail, effectuées par la Commission de la santé mentale du Canada. Les résultats de ce projet ont été divulgués plus tôt cette année.

Monsieur Shain a continué son travail en écrivant au sujet de la santé et de la sécurité psychologiques, dont les livres Preventing Workplace Meltdown et The Careful Workplace. Il continue également d'offrir son soutien par l'entremise de son organisme d'experts-conseils, Neighbour at Work.

De nombreux autres chercheurs remarquables œuvrent dans le domaine de la santé mentale au travail et nous rendons hommage à chacun d'entre eux pour leur contribution à apporter des données probantes crédibles et pratiques.

Depuis 2007, le Centre s'est également investi dans de nombreux sondages et autres initiatives en lien avec le milieu de travail, lesquels ont permis de fournir des données qui contribuent à définir les problèmes et à trouver des réponses potentielles à un large éventail de besoins en matière de santé mentale en milieu de travail.

Toutefois, la recherche traditionnelle ne suffit pas à fournir les données probantes. Selon Mary Ann Baynton, directrice des programmes du Centre, les données fondées sur la pratique peuvent se révéler aussi utiles que des études de recherches plus formelles lorsqu'il s'agit d'approches visant à soutenir la santé mentale en milieu de travail. « Des stratégies d'organisations et de personnes qui améliorent avec succès la santé mentale en milieu de travail peuvent nous aider à déterminer des options pratiques pour les employeurs. » Elle souligne toutefois qu'il n'y a pas deux organisations identiques. « Bien que nos ressources sont fondées sur des données probantes basées sur la pratique et la recherche, toute stratégie doit impérativement être personnalisée aux exigences, à la dynamique et à la réalité propres à chaque milieu de travail. La culture organisationnelle, les changements à venir, la conjoncture économique, les compétences en matière de leadership de même que les interactions entre les membres de l'équipe sont autant de facteurs ayant une incidence sur la réussite finale. »

« Commencer au moyen de ressources factuelles comme celles offertes par le Centre, qui sont gratuites, constitue une excellente base sur laquelle élaborer des approches crédibles et efficaces pour un milieu de travail psychologiquement sain », conclut-elle.